Professionnels de santé : votre informatique durable et (presque) libre

Tous les secteurs peuvent s’informatiser durablement, celui de la médecine n’en est pas exclu. La gestion d’un cabinet médical n’impose pas un investissement lourd, tant pour le compte bancaire que pour l’environnement, dans les technologies informatiques les plus récentes et un ordinateur de 3 ou 4 ans convient parfaitement dans la grande majorité des cas. Par ailleurs, la suite logiciel libre MedinTux est une très bonne solution pour les activités courantes de suivi des dossiers des patients, de tenu d’agenda(s), de prescription relié au VIDAL, de comptabilité libérale, etc…, et même (mais non libre) de transmission des Feuilles de Soin Électroniques (FSE).

MedinTux, une suite logicielle médicale libre

« Le projet MedinTux est un suite logicielle de gestion du dossier médical dont le principal objectif est de s’adapter à ses utilisateurs. Elle est donc construite dans le souci permanent d’assister et de soulager au maximum l’utilisateur dans son travail. » indique le site MedinTux, qui continue par :
« Le projet a été initié depuis bientôt 10 ans par le médecin Roland SEVIN. Il a depuis été rejoint par de nombreux autres développeurs géniaux qui ont la particularité de travailler dans le domaine de la santé ou de bien le connaître, ce qui fait la grande force du logiciel MedinTux. »

La suite est constituée de plusieurs logiciels, pouvant communiquer entre eux, de gestion du dossier médical (DrTux) avec la possibilité d’intégrer des documents (scans, images, photos), d’organisation de l’activité avec agenda (Manager), de prescription relié au VIDAL (en intégralité par abonnement), de comptabilité libérale, de codage CCAM, CIM10, GEMSA et CCMU, etc…

Par ailleurs, le logiciel offre des possibilités de personnalisation pour s’adapter à toutes les spécialités, la saisie assistée par menus et des « plugins » pratiques, comme par exemple celui permettant l’autocomplétion des formulaires de la sécurité sociale française comme la déclaration du médecin traitant.
A l’usage, une de caractéristiques la plus notable est sa facilité de prise en main –une préoccupation majeure des développeurs– et la limitation du nombre de clics et saisies clavier pour créer les dossiers et tous documents d’observation, prescriptions, certificats, …
MedinTux peut fonctionner tant en monoposte que sur un réseau partagé par plusieurs utilisateurs, par exemple plusieurs médecins avec secrétariat, ou même par des cliniques ou hôpitaux.
Vidéo de présentation de MedinTux :

La prise en compte des cartes Vitale avec MedinTux Evolution SESAM

Sur-couche non libre de MedinTux, MedinTux Evolution Sesam de la société Aix’Act Diffusion permet d’ajouter les fonctionnalités SESAM-Vitale de Pyxvital pour produire et télé-transmettre des Feuilles de Soins Électroniques (FSE) et des Demandes de Remboursement Électroniques (DRE), mais aussi la gestion des factures et des encaissements.

Cette extension logicielle gère aussi les TLA et donc le déchargement et l’enregistrement des « FSE visites » faites aux domiciles des Patients.

En bref, avec MedinTux + Evolution SESAM, les praticiens disposent des outils informatiques nécessaires à l’exercice de leur profession !

Lecteur SESAM-Vital Xiring Vital'Act 3S

Lecteur SESAM-Vital Xiring Vital’Act 3S (photo Xiring)

Un ou des ordinateurs reconditionnés pour une pratique soutenable

Qu’il soit fixe ou portable, l’ordinateur du praticien nécessaire pour faire fonctionner très correctement MedinTux n’a réellement pas besoin d’être du dernier cri. La technologie mise en œuvre par MedinTux est parmi les plus classiques et éprouvées (base de données MySQL, interface graphique Qt, …).

Sur une plate-forme Linux, la performance et la stabilité sont au rendez-vous, avec une convivialité d’utilisation très appréciée.

Un exemple ? Dernièrement i.d & l a équipé un médecin généraliste de la solution MedinTux + Evolution SESAM sur un portable DELL Latitude D630, une machine reconditionnée, de 3 ou 4 ans d’age, dotée de 2 Go de mémoire, d’un disque dur de 160 Go pour moins de 200 € HT.

Dell Latitude D360

Dell Latitude D630 (photo Dell)

Une plate-forme matérielle qui s’accorde parfaitement avec Ubuntu 10.04 LTS, la dernière version disposant d’un support « long terme » (jusqu’en 2013) et de l’interface utilisateur GNOME.

Les outils intégrés de bureautique (LibreOffice), de navigation Internet (Firefox), de scanner (Simple scan), etc… ne représentent pas de difficultés majeures de prise en main, à la grande satisfaction de son nouvel utilisateur !

Une prestation au catalogue d’i.d & l

Que vous souhaitiez informatiser votre cabinet médical ou changer de système de gestion pour, par exemple, prolonger l’utilisation de votre matériel informatique que Windows 7 rend obsolète, i.d & l est à votre écoute et se fera fort de vous proposer la ou les solutions qui correspondent à votre besoin.

N’hésitez pas à me contacter pour que nous en discutions ensemble !


Une informatique libre pour les professionels de santé, une idée à suivre ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Intégrer une dimension "développement durable" au choix de son informatique de gestion médicale ou paramédicale, c'est :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
(Visité 1 371 fois, 1 fois aujourd'hui)

2 réponses à Professionnels de santé : votre informatique durable et (presque) libre

  1. mp dit :

    Merci Jérôme pour ce complément d’information sur le sujet, et j’en profite pour préciser ce lien pour celles et ceux qui s’intéressent aux solutions Libre/Open Source dans le milieu médical, surtout s’ils sont dans la région PACA mais pas que !
    http://www.medecinelibre.com.

  2. Jérôme dit :

    Une autre suite logicielle médicale libre existe: http://www.freemedforms.com Comme son nom ne l’indique pas, FreeMedForms est un logiciel né en France en 2010 à l’initiative du Dr Eric Maeker et utilisé quotidiennement par quelques dizaines de médecins en France et à travers le monde. Il inclut un logiciel d’aide à la prescription, FreeDiams, avec calcul des interactions médicamenteuses se basant sur le référentiel ANSM. Avec FreeMedForms, tout l’activité médicale quotidienne est prise en charge, sauf la carte vitale, qui repose pour l’instant sur des logiciels non libres, et qui implique des contraintes administratives et financières lourdes liées à l’homologation de la transmission des FSE. Reste aux autorités à appliquer réellement la circulaire ministérielle sur les logiciels libres et les médecins pourront se libérer totalement des logiciels propriétaires.

Répondre

Nom et adresse mail sont des champs obligatoires. Votre adresse mail ne sera ni publiée, ni transmise à qui que ce soit.

Le site i.d & l utilise des cookies à des fins statistiques anonymes et non commerciales.
Il vous est possible de vérifier et/ou désactiver le suivi réalisé par ce site en vous rendant ici.
En savoir plus sur les cookies sur le site de la CNIL...
Ok