Votre responsable informatique sur mesure

sextant

Ces dernières années durant lesquelles j’ai eu l’occasion de conseiller et mettre en œuvre des solutions informatiques pour des TPE, professions libérales, indépendants, PME et associations, j’ai pu constater le dénuement dans lequel se trouvent la grande majorité des décideurs de ces entreprises face aux outils informatiques.
La complexité ou pire la fausse simplicité des solutions qui leur sont présentées les entraînent bien souvent dans des spirales de dépenses inappropriées et, plus gênant, de dépendance accrue par rapport à des solutions informatiques dont ils ne parviendront plus à se défaire quand bien même elles ne correspondent pas ou plus à leurs besoins réels. Car il n’est pas rare que ce soit le cas.
Lire la suite…

Gérer son association sereinement

Si gérer une association peut paraître de prime abord simple et accessible, toutes celles et ceux qui s’y sont frottés vous feront part des difficultés rencontrées, parfois insoupçonnables… Comme souvent, on part avec le couteau suisse de l’informatique, le « tableur », en y consacrant d’abord assez peu de temps pour un fichier des adhérents plutôt simple(t). Puis, les besoins émergeant, on y consacre de plus en plus de temps pour étendre les fonctionnalités de l’outil maison, et cet investissement croissant hypothèque très vite toute velléité de changement d’outil : on y a passé tant de temps que ça rimerait à quoi de changer d’outil ? Et puis quel outil d’abord ?
L’illustration d’une approche inadaptée : entre un problème et sa solution, il y a une méthode.
Lire la suite…

Un frein au choix du Libre qui se relâche…

Un des arguments assez souvent avancé pour justifier de ne pas « passer au Libre », que ce soit juste pour des outils couramment utilisés sous Windows ou sur des Mac —outils bureautiques typiquement— et encore plus pour un passage à Linux (Ubuntu, Fedora, ou autre), est la crainte, sinon le doute, quant à pouvoir continuer de lire et envoyer des fichiers dans les formats utilisés par les différents correspondants. Ainsi des documents .doc ou .docx, .xls ou .xlsx, etc…

Un argument recevable dans certains cas d’utilisation relativement avancée des logiciels de la suite MS Office que sont Word, Excel ou encore Powerpoint. Lire la suite…

Le site i.d & l utilise des cookies à des fins statistiques anonymes et non commerciales.
Il vous est possible de vérifier et/ou désactiver le suivi réalisé par ce site en vous rendant ici.
En savoir plus sur les cookies sur le site de la CNIL...
Ok